AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [BG] La (mauvaise) geste de Tel-Jilad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sandoval

avatar

Nombre de messages : 1127
Race : Undead
Clan : HordE
Classe : Combattant éclairé

Feuille de personnage
Titre: Joyeux Divisionnaire
Divinité: Azural

MessageSujet: [BG] La (mauvaise) geste de Tel-Jilad   Sam 18 Avr - 12:35

La (mauvaise) geste de Tel-Jilad

Le vieil elfe cornu s’assit devant un petit bureau qu’il avait aménagé dans la nouvelle demeure de son âne : le château du clan persifleur, le clan PET. Depuis des années, son âne avait erré sur les terres du Lorndor, habitant plusieurs corps de femme ferme et possédant de ce fait plusieurs rejetons. Le temps était venu. Il avait enfin décidé de conter toute son histoire, de raconter au monde ce qu’il était véritablement.

* Par où commencer, par où débuter mon récit ? Sûrement par le plus complexe des sujets : je... *

L’elfe prit la hallebarde posée sur le bureau, la trempa dans le sang de frère (désormais son demi-frère...) et commença son récit.

I. Le chanteur

L'âne, c’est dans ce mot que réside ma vie entière. Je n’ai jamais été un être vivant au sens propre du terme. D'ailleurs je n'ai jamais été propre, tout court, et je n'ai jamais fréquenté des thermes. Toute mon existence a été bâtie au travers de porcs empruntés à toutes sortes de personnes pour me nourrir. Je dois, avant mon histoire elle-même, vous conter celle de mon âne et non de mon porc actuel et vous expliquer qui je suis, et donc qui me précède. Je suis... le chanteur !

Ce mort, car je l'ai tué après sa prestation, il représente véritablement la personne que je suis. On m’a nommé "Tel-jilad", "Nina Ricci" ou encore "Hein ?". On m’a connu Tauren, Minotaure, Boeuf, Vache ou Champignon hallucinogène. Mon sexe a été parfois masculin, parfois celui de l’homme. Et inversement. Je suis un chanteur, jamais au même endroit, jamais la même personne. Sans raison. Mais toujours avec du raisin. Rance, bien sûr... Il y a cependant une chose qui en moi n’est jamais avariée : mon âne. Il a grandi avec moi au cours de toutes ces filatures, il a acquis une nouvelle forme de bavoir pour rester propre. Mangeant un peu chez tout le monde, un peu partout, un peu de tout, mais rien de porcin, sa religion le lui interdisant.

Voilà, je ne suis que ça : un suiveur de troubadours qui vagabonde dans ce monde de violence avec un âne pour seul guide, égorgeant des porcs pour se nourrir, un jour du coté des tueurs et un autre du côté des assassins. Je ne sais si le voyage de mon âne va s’arrêter maintenant, mais je pense qu’il est temps de vous raconter ma véritable histoire et non celle du porc que j'égorge en ce moment.

II. L'origine

Du tout début, je ne sais rien, on m'a parlé de dinosaures... J’ignore même qui je suis véritablement, d’où vient le vent et surtout pourquoi je dis ça. Quel est mon rut ? Que fuis-je ? Je pense que toutes ces questions ne trouveront jamais de sens. C’est pour cela que je commencerai avec mon premier souvenir.

Hier, donc, la première des sensations que j’ai eue n’aura duré qu’une fraction de seconde (voire de terminale...). Je me souviendrai toujours de cette odeur d'eau gazeuse, ce doux parfum qui avait envahi mes narines avant que de nouveau les ténèbres s’emparent de moi : la nuit tombe parfois brutalement, à moins que j'ai fermé les paupières en oubliant de les rouvrir, cela m'arrive fréquemment et je dois suivre mon chanteur à l'oreille. Tel une puce.

La seconde sensation, c’était encore une odeur, mais cette fois c’était celle du sang. J’étais un grand et fort guerrier tauren, une bataille venait de se terminer, des cadavres de cochons m’entouraient. A l’instant où je me suis retrouvé devant ce porc, j’ai acquis tous les souvenirs de cet être. Je connaissais toute sa vie, comme si j'avais mangé dans son auge. D’ailleurs à cette époque j’étais certain d'y avoir mangé. Et j'étais convaincu de posséder un groin car ma mère me disait toujours "Il a vraiment un groin, celui-là !".

Cependant j’ignorais une chose importante. L’errance de mon âne ne faisait que débuter.

Tiens, un chanteur qui passe... A suivre...

(Source : post de Tel-jilad sur le forum GAIA : http://gaia.frbb.net/presentation-postulation-f14/tel-jilad-ou-l-errance-de-l-ame-t109.htm)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/hope
 
[BG] La (mauvaise) geste de Tel-Jilad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chansons de Geste
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» un bon geste pour une espèce en voie de disparition...
» [abandonné]En bien mauvaise posture [PV : Ezekiel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HordE :: LE TRIP'HORDE : une salle de jeux publique :: La Bibliothèque Publique-
Sauter vers: